• Récit de l half de Royan

    C’est une journée très ensoleillée qui s’annonce dès le matin.

    Benoît, Pascal et moi arrivons devant le parc à vélo en bambou et là grosse surprise pas possibilité de rentrer avec un sac dans le parc, super galère. Nous sommes obligés de tout vider à l’entrée du parc, faire des allers – retours. Bref ça commence bien.

    Une fois les 550 engagés installés dans le parc nous allons à 10h devant l’écran géant écouter le briefing déjà en plein soleil, sous la combi la T° monte… Entre temps, Benoît est parti en catastrophe se faire marquer car il a dû être oublié…

    Nous prenons ensuite la direction de la plage et nous nous mettons à l’eau et là surprise… il y a de la méduse qui nagera avec nous. Heureusement Pascal est prévoyant et nous a prêté du « médusyl » donc pas de risque !

    L’hélicoptère est prêt, les pom-pom girl aussi et PAN c’est parti ! 1,9 km dans une eau très bonne, un peu de vagues mais tout se passe bien. Je sors en même temps que Manu Rousseau et Régis MAHE pour l’anecdote. Pensant gagner du temps, je décide d’enlever la combi dès la sortie de l’eau pour ne pas avoir à courir avec 200m  pour rejoindre le parc. Mauvais choix je me mets du sable partout sur les mains sur la tête…

    C’est parti pour le vélo : 3 boucles de 31 avec des allers-retours sur une même route. Le parcours est très roulant au départ puis cassant au milieu avec quelques bosses assez raides et un revêtement chaotique, forcément à faire 3 fois ! Pour l’occasion et vue la chaleur un ravito bien apprécié sur le vélo avait été installé. Après 2 tours où je ne m’économise pas vraiment je décide de lever le pied dans le 3e car je commence à sentir les effets de la chaleur et les cuisses qui commencent à gonfler un peu. Je vois également Pascal, qui, fidèle à son habitude, fait un gros vélo et remonte sur moi.

    T2 se passe bien, je prends le temps de boire et de me ravitailler un peu et c’est parti pour un semi-marathon qui s’annonce étouffant. En effet, sur le 1er km, un point de côté aucune sensation, l’impression d’être dans un four, je décide de marcher un peu et me dis qu’il reste encore 20km. Après la petite marche d’une minute et le point de côté parti, je recommence à courir et là miracle les sensations commencent à être au rdv. Après plusieurs arrosages, épongeages, je retrouve des forces et je commence à doubler des concurrents à pieds, ça motive. Je me dis alors que j’ai bien fait de ne pas avoir tout donné à vélo car dans le 3e tour à pied beaucoup de concurrents étaient au ralenti. Je profite de l’occase pour remonter pas mal d’entre eux.

    J’oubliais, l’organisateur nous avait réservé des parties de course à pied dans le sables dont les 300 derniers  mètres.

    Bref comme d’habitude à la fin j’étais exténué mais qu’est ce que c’est bon.

    Bravo aux organisateurs pour cette superbe ambiance tout au long du parcours, triathlon très festif (dj’s…) paysage super, un triathlon qui marque aussi les esprits et les corps et pas qu’au niveau du bronzage…

     

    Résultats sur 550 engagés et 436 finishers:

    54      PELLERIN BENOÎT ASPTT ANGE 05:08:23

    90      GALLOYER SÉBASTIEN MASTRIA 53 05:19:21

    197    DURAND PASCAL ES NANTERR 05:40:26

    Séb.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :