• CR Paladru Pascal

     

    En hommage aux Mottins j'appellerai ce CR "Flashback sur la course"

    Le décor : le magnifique lac de Paladru sous le soleil

    La musique : "Jalabert" des Wampas

    Les acteurs : 150 équipes dont 2 du TeamMastria and friends

    Les fans : Dame Manue

    16h samedi après-midi : Yban franchit la ligne d'arrivée sous les vivas de ses coéquipiers, on le laisse à peine respirer avant de lui poser LA question: " mais ils sont où ? " Son sourire béat est déjà presque une réponse. Il les a vus, ils l'ont doublé, ils ont cru sans doute que c'était possible et puis il est revenu, il les a repris un à un et maintenant il est dans le parc d'arrivée, hilare, et il raconte ... cuits, morts, détruits. Etienne crampé, Sam qui marche, Mika qui attend, Guillaume qui jette sa visière ...

    Ca va chambrer un peu ce soir autour d'un rafraîchissement bien mérité. Enfin ils arrivent les 4 Mousquetaires. On leur réserve un accueil de folie, les grilles du parc en bougent encore !
    Sébastien et Manue ont éteint les chronos depuis longtemps déjà, le Team Maximastria tient sa victoire : 32' d'avance, on aurait pu réparer 5 crevaisons.

    Mais ce sont de solides adversaires et faudra à nouveau se mettre à la planche l'année prochaine pour défendre notre titre. 

    Tout a commencé depuis longtemps, une stratégie élaborée, testée, peaufinée pour éliminer le maximum d'imprévus. 

    On nage ensemble, on roule ensemble, on court à 4 au départ et au bout de 8/10km on laisse les 3 plus frais finir le boulot, ensuite on chambre Guillaume pendant 365 jours, voilà le plan quasi parfait !

    Dans la pratique: une natation en aisance pour tout le monde avec Oliv en guide, on double 5/6 équipes et au passage on prend 6' à la Team Guillaume, comme prévu. 

    En vélo on part vite jusqu'au pied de la première bosse, là il faut laisser Yban récupérer un peu du départ rapide, une équipe d'Alès nous cherche la bagarre mais on reste zen, pour nous doubler ils sacrifient un équipier, ils le paieront 20km plus tard. Nous restons groupés, les relais s'enchaînent sans violence, on atténue au maximum les relances. On perd 3' sur les gamins au premier tour mais on fait jeu égal au deuxième. On finit à 5 sans coup férir, juste une voiture qui nous coupe la route mais le vieux Toby a encore des réflexes. 

    On se sépare à T2, laissant Yban en arrière-garde pour surveiller l'adversité, et on applique la tactique: je mène l'allure autour de 4'40" pendant 8 km. On double, on double, on double. J'imagine que les jeunes, avec Guillaume en tête, doivent envoyer tout ce qui reste. On arrive à la première bosse et je commence à ralentir mais Maxime me pousse, on double Oliv qui n'est pas au mieux mais il se refait sur le sommet. Deuxième difficulté : 3km de montée en trail, de forts pourcentages, je connais déjà le parcours et j'annonce que je vais finir en roue libre puisque Romain est frais comme un gardon et qu'Oliv et Max sont des extra-terrestres. Tout est parfait, réglé comme une pendule!

    Mais là arrive le grain de sable, le détail , l'imprévu, le truc qui tue! Je fais face à un début de révolte, de rébellion, mes petits gars me désobéissent. Ils veulent finir à 4 ! Moi je veux pas être le boulet qui fait perdre l'équipe alors ...va bien falloir la monter cette putain de bosse ! C'est parti, Maxime me pousse, Romain me tracte, Fouliquen me donne à manger, la crise d'asthme va et vient et je suis dans le brouillard mais on double toujours et enfin le sommet ! Dernier ravito. Le coca me sort par le nez mais faut encore faire la descente au max pour assurer le coup. Ils m'auront fait aller au bout du bout de mes réserves ces sales gosses. Je me refais dans la descente et on finit proprement à 4, encore mieux que prévu. Vraiment une super aventure, je pensais plus être capable de me faire aussi mal, alors merci à mes coéquipiers pour cette journée géniale et à l'autre équipe pour m'avoir foutu la pression et la motivation! Si Romain vient à Roth et m'appelle encore Alice je pense que j'ai de bonnes chances de faire un chrono sur le marathon.
    Après ... et bien grosse soirée avec Maître Sébastien en sommelier, quelques histoires incompréhensibles de Manue, une super ambiance comme pendant ces 3 jours. 

    Au final je suis sûr que chacun des 11 participants a trouvé du plaisir, de l'envie, du fun et que chacun est prêt à repartir l'année prochaine avec le couteau entre les dents pour retenter l'aventure et surtout savoir enfin comment Tiennou a demandé la main de Manue! 

    Merci à Max, Oliv, Yban, Romain, Alice aussi finalement, Sam, Mika, Etienne,Sébastien, Manue et ... mais il est où ? Encore sur le circuit ? Guillaume ! L'homme qui n'abandonne jamais comme l'a prouvé notre petit sprint du samedi soir.

    A bientôt les champions 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :